Tous les articles par GPS

SKANZEN

C’est avec une grande tristesse que je vous annonce la dernière page du blog.
Et oui, les bonnes choses ont une fin. Demain il faut rentrer.
Mais avant, ce matin, un car nous attend à l’entrée du camping. Le thermomètre du car affiche 32° C.
Nous allons visiter le parc SCHEZEN. Un écomusée avec reconstruction des maisons de différentes régions de la Hongrie.
Un petit train, nous promènera dans le parc. Des reconstitutions de l’artisanat de l’époque. Une lavandière souriante nous fera découvrir son atelier et posera pour la photo. Pas le temps d’avoir son prénom. Ah si papa (Papy Serge) n’était pas arrivé…

et pour finir un repas en bordure du Danube.

 

A plus pour de nouvelles aventures avec A3C.

Une association Conviviale, Culturelle et Culinaire

 

 

VISEGRAD – ESZTERGOM

Désolé pour ceux qui nous suivent depuis la France. Ici grand ciel bleu. Même le beau Danube est bleu.
Il n’y a pas que des édifices religieux à voir. Le Danube va nous conduire au château de VISEGRAD.
Un magnifique point de vue sur les boucles du Danube.
Puis direction  ESZTERGOM. Une grande cathédrale domine la ville, mais je préfère vous montrer des photos du paysage et vous apporter de la chaleur avec un grand ciel bleu.
Avant de rentrer, un petit passage en Slovaquie, une boisson et on rentre.
 Message pour Lionel : Au vue de la courbe de température que tu surveilles régulièrement, on est au régime ombre et bière.

 

BUDAPEST – SZENTENDRE

BUDAPEST-SZETENDRE

27 Km

Il y a du laissez aller. 2 jours sans mise à jour. Il faut dire que nous avons terminé Budapest par 2 journées libres.
Certains sont passés par le marché, d’autre ont nettoyé linge et camping-car.
Nous voila maintenant à SZENTENDRE. 27Km nord de Budapest (un peu plus pour ceux qui ont cherché le « AUCHAN »).
Nous avons eu connaissance de la météo en France. Aussi par solidarité, nous vous envoyons quelques photos de notre ciel bleu et 30°C. On prend conscience que c’est notre dernier camping avant le retour. En ville pour les derniers achats de souvenir.

 

Bains GELLERT

Et oui, nous avions terminé la page précédente sur une bonne résolution. Dur, dur. Notre G.O. nous attend à l’hôtel GELLERT. Mais revenons au début.

C’est dimanche, tous aux bains. Il y a des manifestations et des trams sont supprimés. Nous tenterons tout de même le « 2 ».  Il n’y en a pas, mais voila que survient le « nostalgique tram ». Gentiment son contrôleur nous conseil de monter pour une station et de prendre la correspondance avec le « 4 ». A la descente, Serge :

« Vite, vite, montez dans le « 4 » il est à quai. Et Hop tous dedans. Pour le numéro, c’est bon. Pour le sens, c’est raté. On descend à la suivante et nous voila de retour en sens inverse.

Réception  l’hôtel. C’est la que notre promesse d’hier prend un coup de vieux.  Remettons la bonne résolution à demain.

L’après-midi nous essayerons toutes les salles. Des bains à 40° jusqu’à la piscine à vague extérieure. Quelques photos des bains GELLERT.

La place des héros – Bains SZECHENYI

Grand ciel bleu, la température remonte. C’est journée libre. Direction la place des héros. Le château, les bains. Une manifestation politique se met en place. C’est en Hongrois…

Direction le château. Au passage à la patinoire, une fête, jeune à notre avis. A l’arrivée, c’est une fête folklorique et gastronomique qui nous attend. C’est plus à notre gout. D’ailleurs nous y prendrons notre repas. Des bœufs gris se laissent prendre en photo avec son propriétaire. Des personnages en costume traditionnel, haut en couleur . Une balade au cœur du pays. Après le repas, un gâteau à la cerise, passage par un parc puis visite des bains SZECHENYI. Un petit café dans les locaux histoire d’admirer le cadre, puis retour par la pâtisserie GERBEAUD. Pour aujourd’hui, fini les gourmandises. Promis, on sera sage demain (enfin on essayera).

La Basilique St Etienne – L’Opéra – Au Théâtre

Plutôt humide ce matin. D’ailleurs ce sera le cas toute la journée. Pas grave. Après notre trajet avec notre tram préféré, nous irons visiter la basilique Saint-Étienne. Comme la presque totalité des bâtiments et des édifices religieux, elle est magnifique et entretenue.

Nous irons ensuite repérer les lieux de notre visite de l’après-midi. Cette fois nous testerons le métro souterrain. Même très souterrain tellement l’escalier mécanique descend à pic.

A 15h, l’opéra nous ouvre ses portes pour une visite privée, mais auparavant, Jacqueline a repéré dans son guide un magasin de sucettes géantes. C’est pas réservé aux enfants, ou alors les grands enfants.

Notre visite de l’opéra se terminera dans une salle par une surprise, une cantatrice, en habit de scène, nous fera une démonstration de ses organes musicaux, rien que pour nous dont un extrait de la Traviata. Ça déménage.

Pour la soirée, notre G.O. nous donne rendez-vous devant un théâtre.

Un spectacle musical et folklorique. Vous n’aurez pas de photos, c’est interdit. Peut-être juste une petite.

Le marché – Café de New-York – La synagogue

Un petit changement de tramway et nous voila au marché. Un marché couvert, heureusement vu la météo. Au 1er étage des restaurants, de l’habillement (pour les touristes) et des souvenirs Hongrois. Au rez-de chaussé, la nourriture et des produits régionaux. Tiens des fraises (d’ici pas d’Espagne), faut qu’on teste. Tiens du foie gras, faut qu’on teste. Retour au camping pour un repas à l’extérieur, quelques gouttes de pluie juste à la fin. De toute façon, faut se préparer, nous sommes attendus et il faut être présentable. Nous avons bien envisagé de prendre les campings-car, mais le portier aurait eu des problèmes pour garer nos véhicules au centre-ville.

C’est le café de New-York qui nous attend. Le plus beau café du monde, d’après les guides. Toutes les grandes villes ont le leur.

On ne va pas prendre juste un café, vous prendrez bien une pâtisserie.

En repartant, visite à la grande synagogue. Tête couverte obligatoire. Ici aussi les juifs ont payé un lourd tribu.

Pour la balade de nuit sur le Danube, ce sera un autre jour. La météo n’est pas très clémente.

Le PARLEMENT – L’ÉGLISE St MATHIAS

Ce matin le ciel bleu est de retour. Les transports en commun n’ont plus de secret pour le groupe.
Nous avons rendez-vous au parlement. Fouille en bonne et due forme à l’entrée. Gare aux couteaux qui trainent dans les poches.
Certains prendront un café à l’Élysée et rapporteront les serviettes (en papier).
Comme à l’habitude les appareils photos chauffent, sauf dans la salle des joyaux de la couronne sérieusement gardés.

Prochaine étape direction l’église St Mathias.

On mange, on mange plus tard ?

On traverse le Danube maintenant ou plus tard ?
En plus la traversée du parc du château est fermée, c’est la fête du vin. J’en connaît un qui à réussi à rentrer.
Finalement, le ventre vide ou plein, tout le monde se retrouve à l’église.
A la sortie, visite du bastion où l’on pourra prendre un café ou autre avec une superbe vue sur le Danube.

1er jour à BUDAPEST

Pour la découverte de BUDAPEST, les collines de BUDA, la plaine de PEST et OBUDA (la vieille ville) nous commencerons en bus. Mais avant il va falloir maitriser les transports en commun. Le tram nous emmène au centre. Un bus climatisé (sans fenêtre), d’un beau vert arrive. Un peu froid ce matin, mais pour les photos c’est toujours mieux. Toujours autant de beaux monuments, et du travail en perspective ce soir pour trier les photos.

Il va falloir revenir, on ne se souviendra pas de tout. Un arrêt sur la colline avec sa statue de la liberté nous dévoilera une vue de toute la ville traversée par le grand Danube.

Aprés le repas, on embarque sur un bateau pour la visite depuis le Danube. Tellement bien que l’on finira la sieste au soleil. Mais on n’a rien perdu, les photos sont la.