Bains GELLERT

Et oui, nous avions terminé la page précédente sur une bonne résolution. Dur, dur. Notre G.O. nous attend à l’hôtel GELLERT. Mais revenons au début.

C’est dimanche, tous aux bains. Il y a des manifestations et des trams sont supprimés. Nous tenterons tout de même le « 2 ».  Il n’y en a pas, mais voila que survient le « nostalgique tram ». Gentiment son contrôleur nous conseil de monter pour une station et de prendre la correspondance avec le « 4 ». A la descente, Serge :

« Vite, vite, montez dans le « 4 » il est à quai. Et Hop tous dedans. Pour le numéro, c’est bon. Pour le sens, c’est raté. On descend à la suivante et nous voila de retour en sens inverse.

Réception  l’hôtel. C’est la que notre promesse d’hier prend un coup de vieux.  Remettons la bonne résolution à demain.

L’après-midi nous essayerons toutes les salles. Des bains à 40° jusqu’à la piscine à vague extérieure. Quelques photos des bains GELLERT.

La place des héros – Bains SZECHENYI

Grand ciel bleu, la température remonte. C’est journée libre. Direction la place des héros. Le château, les bains. Une manifestation politique se met en place. C’est en Hongrois…

Direction le château. Au passage à la patinoire, une fête, jeune à notre avis. A l’arrivée, c’est une fête folklorique et gastronomique qui nous attend. C’est plus à notre gout. D’ailleurs nous y prendrons notre repas. Des bœufs gris se laissent prendre en photo avec son propriétaire. Des personnages en costume traditionnel, haut en couleur . Une balade au cœur du pays. Après le repas, un gâteau à la cerise, passage par un parc puis visite des bains SZECHENYI. Un petit café dans les locaux histoire d’admirer le cadre, puis retour par la pâtisserie GERBEAUD. Pour aujourd’hui, fini les gourmandises. Promis, on sera sage demain (enfin on essayera).

La Basilique St Etienne – L’Opéra – Au Théâtre

Plutôt humide ce matin. D’ailleurs ce sera le cas toute la journée. Pas grave. Après notre trajet avec notre tram préféré, nous irons visiter la basilique Saint-Étienne. Comme la presque totalité des bâtiments et des édifices religieux, elle est magnifique et entretenue.

Nous irons ensuite repérer les lieux de notre visite de l’après-midi. Cette fois nous testerons le métro souterrain. Même très souterrain tellement l’escalier mécanique descend à pic.

A 15h, l’opéra nous ouvre ses portes pour une visite privée, mais auparavant, Jacqueline a repéré dans son guide un magasin de sucettes géantes. C’est pas réservé aux enfants, ou alors les grands enfants.

Notre visite de l’opéra se terminera dans une salle par une surprise, une cantatrice, en habit de scène, nous fera une démonstration de ses organes musicaux, rien que pour nous dont un extrait de la Traviata. Ça déménage.

Pour la soirée, notre G.O. nous donne rendez-vous devant un théâtre.

Un spectacle musical et folklorique. Vous n’aurez pas de photos, c’est interdit. Peut-être juste une petite.