KECSKEMET

Ce matin repos. Peu d’entrain avec cette température.

Repas de midi en commun dans la ferme auberge qui nous sert aussi de camping.

Nous avons appris hier soir le décès de Maurice Robinet, un des trois fondateurs de notre association.

Serge lui rendra hommage en début de repas.

Ensuite nous verrons la valse des tables. Chacun voulant de l’ombre, mais le soleil tourne. Pourtant, comme l’a dit Galilée, elle tourne (en parlant de la terre et non du soleil). Vous pouvez toujours demander à Serge les équations de Kepler, mais vous risquez de ne pas voir le repas.

En début d’après-midi un car « climatisé » nous attend. On y finira la sieste. Visite de KECSKEMET et de son musée CIFRA.. L’invasion de la Hongrie par les musulmans turques. Nous assisterons à la rentrée des classes un dimanche. Une école privée, tous en uniforme.

Avant de partir, vite une limonade. 40°C au thermomètre.

PECS – FULOPHAZA

PECS-KECSKEMET

156 Km

Ce matin nous reprenons la route, de bonne heure et de bonne humeur. 21° C au thermomètre.

Arrêt à KAKASD. Un bâtiment, en bois. On dirait une église en bois debout (pour ceux qui ont visités la Norvège). Mais ici, c’est la salle communale. Une construction de Imre Makovetz. Nous sommes samedi, et elle doit être fermée. Miracle, une demoiselle nous attend pour l’ouvrir. On soupçonne Marta d’être intervenue. Merci. Les troncs d’arbre sont restés dans leur intégralité, branches comprises. Ils servent de poutre.

On continu vers PAKS. Une église d’architecture un peu particulière.

Passage du Danube à DUNAFOLDVAR.

PECS

Nous voila pour 2 jours à PECS. Prononcer « pétche ». 2 fois plus de photos…

Un premier tour de ville, guidé par Marta. Arrêt à l’usine Zsolnay (prononcez comme vous voulez). Magnifiques céramiques. C’est ici qu’a été créé la couleur « eosin ». Des cheminées, des toits recouverts de tuiles de toutes les couleurs, puis visite de la basilique.

Au passage on recherchera le cadenas des amoureux laissé par Serge et Fanfan (photo), on ne l’a pas retrouvé. Il y a trop longtemps, il doit être rouillé ( le cadenas, pas Serge).

En ville, toujours autant de belles façades, très bien entretenues.

Au thermomètre aujourd’hui, 40°C. Vous comprendrez que les visites se résument à églises, restaurants et glaciers.

Vite rentrons, il faut préparer le circuit de demain.

KESZTHELY – PECS

KESZTHELY-PECS

150 Km

En route pour PECS. On prendra le chemin des écoliers par Balatonfoldvar.  En longeant le lac Balaton avec son ciel bleu, on se croirait en vacances. Et c’est la rentrée scolaire dans 1 semaine !!!

Un arrêt à KAPOSVAR. Le « routard » n’en parle même pas. Bien dommage. A voir, l’intérieur de la mairie et principalement la salle des mariages. Plusieurs bâtiments bien entretenus rappellent la présence de l’empire Austro-Hongrois. 

La rue piétonne et ses statues de bronze, dont un manège de petits chevaux qui amusera une partie du CA. Admirez notre trésorier en plein effort (photo)

Les environs de KESZTHELY

Aujourd’hui pas de route, enfin presque. Certain(e)s iront prendre un bain à KEVIZ avec les nénuphars, mais l’eau est à 33°C. D’autres iront sur la presqu’île de TIHANY.

3 gouttes d’eau au départ, juste de quoi faire peur au linge qui sèche, mais pas à des camping-caristes d’A3C…

A l’arrivée à TIHANY, des campings-car bien connu sur le parking.

Ville touristique mais sympathique. Nous sommes tout de même autour du lac BALATON. Promenade nonchalante dans la ville. Son église, payante comme à l’habitude en Hongrie, mais un musée en sous-sol très intéressant.

Au menu de midi, pas de soupe ni de viande panée, mais une truite aux amandes.

Au retour, en bon Français, nous emprunterons la route des vins. Nous ne reviendrons qu’avec des pêches.

BALATON

Aujourd’hui, nous passerons la journée sur place. Pour ne pas nous fatiguer, notre G.O. nous a trouvé un petit train afin de nous monter au château. Cette année, on ne prend plus les patins. Beaucoup de trace de la France au travers de la mode du 18 et 19ème siècle. Une superbe bibliothèque, puis dans un bâtiment extérieur, le musée du carrosse.

En sortant pour rejoindre un restaurant (on ne va pas se laisser abattre), une pancarte nous invite à visiter le musée de la pâtisserie en pâte d’amande. De la provocation, on ne va pas repartir sans rien acheter…Sur les photos, le livre et le village d’hiver sont en pâte d’amande. Il nous faudra une descente à pied pour rejoindre le lac BALATON (avec une glace) afin de digérer.

Pour ceux qui sont restés, tout va bien, on a à manger…

KAPUVAR -> KESZTHELY

SOPRON-KESZTHELY

120 Km

Prenons la route en direction du lac Balaton.

Premier arrêt au château de SUMEG. On grimpe, à pied ou en navette. Des animations dans un château médiéval. Démonstration de métiers anciens, le tout en costume. Un achat à la boulangerie avant de descendre. On ne va pas partir le ventre vide. Encore une soupe, plus le reste…

Ensuite on grimpera (on doit aimer grimper) voir le Stupa de ZALASZANTO (désolé je n’ai pas tous les accents sur mon clavier).  Pour la route, c’est comme le Maroc. Lieu de méditation, on trouvera même notre vice-président en pleine séance (voir photo).

Avant l’arrivée, petit passage par la cité balnéaire d’HEVIZ. C’est la fête du vin.  On pourra apercevoir les bains au milieu de nénuphar. Les boutiques, très chic dont les prix sont en accord.

Les environs de KAPUVAR

Aujourd’hui, journée libre.

Les groupes partent découvrir les environs sur les conseils de notre bien avisé G.O. (et de sa G.O.TE).

Tout d’abord à l’assaut de KOSZEG. charmante cité touristique mais pas de problème pour stationner. On passera par le musée de l’Apotiker juste avant la fermeture. La santé par les plantes. Attention on est au 18ème siècle, mais on reconnaitra des noms encore connus de nos jours. Puis son église, dans un superbe état. Repas dans la ville, mais comme on n’a pas eu de dessert, y’en a un pour réclamer un passage par la pâtisserie. On critique, mais tout le monde y goute. Et puis « le routard » nous donne les adresses. De la provocation …

Pour la digestion, direction le « Paneuropal Piknik ». C’est la qu’en aout 1989 (un mois avant la chute du mur de Berlin), des jeunes passèrent de l’est sous l’œil des militaires qui ne réagirent pas. Visite quelque peu émouvante. On peut toujours espérer pour que ça ne recommence pas.

Au retour, arrêt au château de « FERTOD ».  Le château de Schonbrunn en plus petit.

Une journée bien remplie.

Maintenant il faut rentrer, le patron a son mot à dire.

Quelques photos de la journée.  (Pour ceux qui n’auraient pas remarqué, si vous cliquez sur une photo, vous aurez droit au diaporama en grand format).

SOPRON

Hongrie-J1

SOPRON

Ça y est, c’est commencé.

Tous les participants sont arrivés. Je ne veux voir qu’une tête ( de camping-car). 21, alignés sur le parking du centre commercial local.

En route pour le change et les rayons de la grande surface. Il va y avoir des surprises. Ils ne parlent pas comme nous 🙂. Il va falloir déchiffrer les étiquettes pour les achats.

Après-midi, première découverte du centre-ville de Sopron, puis le soir, notre GO (Gentil Organisateur) nous invite au restaurant pour un repas traditionnel Hongrois.

Ça commence bien.

 et les premières photos